Redirection dans Secondes
Fermer
Fermer
Fermer
1480x400_slideshow.251426

LES C3 WRC ONT RENDEZ-VOUS EN TERRAIN CONNU !

Parmi les temps forts d’une saison de WRC, le Rallye d’Argentine est très attendu par Citroën Total Abu Dhabi WRT. Victorieuse à dix reprises en Amérique du Sud, l’Armée Rouge entend bien défendre son statut avec ses Citroën C3 WRC, confiées à Kris Meeke / Paul Nagle et Craig Breen / Scott Martin.

RALLY ARGENTINA : EMPORTÉS PAR LA FOULE

Par dizaines ou par centaines de milliers, ils prennent possession des sierras de la province de Córdoba. Pour avoir le meilleur point de vue, ils n’hésitent pas à braver le froid à l’approche de l’hiver austral. En famille ou entre amis, le camping s’organise. On allume l’asado pour faire griller de savoureuses pièces de viande et on passe le temps avec une calebasse de maté, l’oreille collée sur la radio crachotant le perpétuel débit des commentateurs sportifs…

 

Soudain, un nuage de poussière s’élève dans le ciel, provoquant une immense clameur. Serpentant entre les roches, la WRC glisse d’un virage à un autre. Les encouragements du public ne parviennent plus à couvrir le bruit rauque des 380 ch. Trois jours durant, la fête bat son plein dans ce pays où le sport automobile arrive juste derrière le football en termes de popularité !

 

Le Rallye d’Argentine, c’est donc une ambiance inimitable, un événement à vivre dans une vie de passionné. L’édition 2017 ne dérogera pas à la règle, avec un parcours exigeant, pour les hommes comme pour les mécaniques. Après un départ en douceur, jeudi soir dans les rues de Córdoba, les choses sérieuses débuteront vendredi, avec les spéciales tracées au tour de Santa Rosa de Calamuchita. La deuxième étape sera encore plus corsée, avec deux passages dans la bien-nommée spéciale de « Los Gigantes », longue de 38 km. Enfin, les équipages rescapés retrouveront les incroyables paysages de Mina Clavero et El Condor lors du sprint dominical.

LES ENJEUX : HONORER LE PALMARÈS DE CITROËN EN ARGENTINE

Lors des douze dernières éditions du Rallye d’Argentine, Citroën s’est imposé à dix reprises ! Ce record en dit long sur l’expertise de l’équipe, qui aura le redoutable privilège de défendre ce palmarès.

 

Toutefois, plusieurs paramètres viennent tempérer tout excès d’optimisme. Comme au Monte-Carlo, en Suède et au Mexique, Citroën Total Abu Dhabi WRT n’engagera que deux C3 WRC. Elles seront confiées à deux équipages qui n’étaient pas au départ de l’édition 2016 : Kris Meeke / Paul Nagle et Craig Breen / Scott Martin, qui feront leurs grands débuts en Amérique du Sud. Ce déficit d’expérience sera bien réel, puisque treize des dix-huit spéciales sont identiques à l’an passé. Les seules nouveautés concernent Tanti – Villa Bustos, disputée en sens inverse, et San Agustin / Villa General Belgrano qui n’avait plus été utilisée depuis 2008.

 

Autre paramètre particulièrement incontrôlable : la météo. Toutes les configurations sont possibles à cette époque : un froid sec ou une température printanière, des pluies diluviennes, du brouillard… En fonction des conditions, les ordres de départ et le choix des pneumatiques prendront une importance plus ou moins grande.

 

Quoi qu’il en soit, les équipages Citroën défendront leurs chances. Vainqueurs au Mexique, en tête du Tour de Corse avant d’être trahis par la mécanique, Kris Meeke et Paul Nagle sont dans une dynamique positive. Sur la terre de leur première victoire mondiale en 2015, tous les espoirs sont permis. Après trois top 5 en autant de participations cette saison, Craig Breen et Scott Martin devront prendre la mesure du terrain avant de se rapprocher des meilleurs. S’ils rendent une copie sans faute, ils seront à coup sûr en bonne position à l’arrivée. L’histoire du Rallye d’Argentine a souvent récompensé l’endurance et la constance !

ILS ONT DIT

YVES MATTON, DIRECTEUR DE CITROËN RACING : « Après un intermède sur asphalte, nous débutons une longue série de cinq rallyes sur terre. L’Argentine est une destination à part pour Citroën. Nous comptons dix victoires sur ce rallye et notre histoire commune a été renforcée par les trois titres mondiaux de José María López en WTCC. De plus, la popularité du sport automobile est telle que Citroën Argentine multiplie les opérations marketing, pour amplifier notre engagement sportif et donner un relief particulier aux performances de l’équipe. En cohérence avec nos objectifs pour cette saison, nous nous alignons au départ avec une philosophie inchangée. Nous visons la première place avec Kris Meeke, qui compte un podium et une victoire en deux participations ! Craig Breen aura une tâche plus ardue. Pour sa découverte de l’épreuve, il est possible qu’il lui soit difficile de jouer dans le peloton de tête. Dans le même temps, sa courbe de progression rapide pourrait se traduire par une bonne surprise. »

 

LAURENT FREGOSI, DIRECTEUR TECHNIQUE : « De retour du Tour de Corse, nous avons analysé la voiture de Kris Meeke pour identifier la cause de son abandon. Il s’agissait d’un raccord du circuit de lubrification qui a cassé, ce n’est donc pas un problème interne au moteur. Nous avons évidemment étudié une solution alternative qui a été validée lors de notre récente séance d’essais. Lors de ces cinq journées de tests, nous nous sommes concentrés sur les suspensions, qui conditionnent une grande partie de la performance et de la confiance des pilotes sur terre. L’Argentine est un terrain difficile, avec un sol meuble qui se dégrade entre les deux passages pour faire ressortir de grosses pierres. Conjugués aux vitesses atteintes, les chocs encaissés appliquent de fortes contraintes au châssis et aux trains roulants. »

 

KRIS MEEKE : « Je n’ai que des bons souvenirs en Argentine : une troisième place lors de ma première participation et ma première victoire mondiale il y a déjà deux ans ! De plus, ce rallye est très spécial au niveau de l’ambiance et de l’engouement – pour ne pas dire la folie – du public. Dès qu’on pose le pied sur le sol argentin, on sent que les gens aiment le sport auto. Même si je n’ai pas participé à l’épreuve l’an passé, j’ai toutes les raisons d’être confiant. Entre ma victoire au Mexique, mon début de Tour de Corse et le travail effectué cette semaine en essais, je me sens bien avant ce rallye. Je reste toutefois conscient des difficultés de cette épreuve, qui apporte toujours son lot d’incertitude. »

Nombre de participations à l’épreuve : 2

Meilleur résultat : 1er (2015)

 

CRAIG BREEN : « Je suis impatient de disputer mon tout premier rallye hors d’Europe ! L’Argentine semble être un pays fantastique, avec de magnifiques spéciales. Je sais que je vais avoir beaucoup à apprendre et je suis conscient qu’il pourrait s’agir d’un week-end difficile pour moi. Il s’agira de ma première épreuve sur terre avec la C3 WRC et cela fait même plusieurs années que je n’avais plus totalement découvert un rallye. J’exploiterai chaque kilomètre pour gagner en expérience, sans penser au résultat final. Je pourrai m’appuyer sur le travail réalisé cette semaine en essais au Portugal : j’avais un très bon feeling avec la voiture. »

Nombre de participations à l’épreuve : 0

 

CHIFFRES-CLÉS

- 18 spéciales totalisant 357,59 km chronométrés

- 10 victoires pour Citroën au Rallye d’Argentine : un record signé Carlos Sainz (2004), Sébastien Loeb (2005 à 2013) et Kris Meeke (2015) !

- 8 000 changements de rapport, en moyenne, par voiture et par manche du Championnat du Monde des Rallyes

- 10,6 tonnes de fret aérien sur les épreuves outre-mer, comprenant les deux Citroën C3 WRC, une partie du matériel et des pièces de rechange. Le reste est acheminé par bateau.

FLASH-BACK : RALLYE D’ARGENTINE 2015

Le 26 avril 2015, Kris Meeke et Paul Nagle entraient dans l’histoire en remportant leur premier rallye de Championnat du Monde. En tête dès l’ES2, le duo augmentait progressivement son avance. À l’issue de la première étape, ils comptaient déjà une minute de marge sur… leurs équipiers Mads Ostberg et Jonas Andersson, montés en puissance tout au long de la journée. Contraint d’ouvrir la route le samedi, Meeke se retrouvait sous pression, à tel point qu’Ostberg revenait à moins de 30’’. Mais le classement n’évoluait guère le dimanche et les équipages Citroën Racing signaient un retentissant doublé à l’arrivée de ce 35e Rallye d’Argentine !

 

PROGRAMME RALLY ARGENTINA (GMT-3)

JEUDI 27 AVRIL

08h00 : Shakedown (Villa Carlos Paz - Cabalango)

16h00 : Départ (Villa Carlos Paz)

17h10 : Regroupement (Córdoba)

19h08 : ES1 – Ciudad de Córdoba (1,75 km)

20h18 : Parc fermé (Villa Carlos Paz)

 

VENDREDI 28 AVRIL

07h00 : Assistance A (Villa Carlos Paz – 15’)

08h38 : ES2 – San Agustin – Villa General Belgrano 1 (19,95 km)

09h41 : ES3 – Amboy / Santa Monica 1 (20,44 km)

10h24 : ES4 – Santa Rosa / San Agustin 1 (23,85 km)

12h29 : ES5 – Super Especial Fernet Branca 1 (6,04 km)

13h09 : Assistance B (Villa Carlos Paz – 30’)

15h02 : ES6 – San Agustin – Villa General Belgrano 2 (19,95 km)

16h05 : ES7 – Amboy / Santa Monica 2 (20,44 km)

16h48 : ES8 – Santa Rosa / San Agustin 2 (23,85 km)

19h08 : ES9 – Super Especial Fernet Branca 2 (6,04 km)

19h43 : Assistance C (Villa Carlos Paz – Flexi 45’)

 

SAMEDI 29 AVRIL

07h20 : Assistance D (Villa Carlos Paz – 15’)

08h08 : ES10 – Tanti – Villa Bustos 1 (20,80 km)

09h21 : ES11 – Los Gigantes – Cantera El Condor 1 (38,68 km)

10h14 : ES12 – Boca del Arroyo – Bajo del Pungo 1 (20,52 km)

12h04 : Assistance E (Villa Carlos Paz – 30’)

13h08 : ES13 – Tanti – Villa Bustos 2 (20,80 km)

14h21 : ES14 – Los Gigantes – Cantera El Condor 2 (38,68 km)

15h14 : ES15 – Boca del Arroyo – Bajo del Pungo 2 (20,52 km)

17h04 : Assistance F (Villa Carlos Paz – Flexi 45’)

 

DIMANCHE 30 AVRIL

07h15 : Assistance G (Villa Carlos Paz – 15’)

09h13 : ES16 – El Condor – Copina (16,32 km)

10h56 : ES17 – Mina Clavero – Giulio Cesare (22,64 km)

12h18 : ES18 – Power Stage El Condor (16,32 km)

13h41 : Assistance H (Villa Carlos Paz – 10’)

14h01 : Arrivée

Top