[cle1: REDIRECTION_DANS Lang:FR] [cle1: SECONDES Lang:FR]
Fermer
Fermer
Fermer
lopez wtcc citroen

WTCC Portugal : López et Ma, les vrais rois de Vila Real !

La saison européenne du FIA WTCC s’est achevée par un triomphe de l’équipe Citroën Total, qui s’adjuge deux doublés dans les rues de Vila Real. Dans la première course, José María López et Sébastien Loeb ont converti leurs performances des qualifications en un incontestable doublé. Marquée par de multiples rebondissements, la course 2 a souri à Ma Qing Hua. Le Chinois remporte sa deuxième victoire en FIA WTCC devant Yvan Muller. Les quatre pilotes Citroën occupent la tête du Championnat du Monde : José María López (322 pts) devant Yvan Muller (267), Sébastien Loeb (230) et Ma Qing Hua (146).

Le départ de la première course était donné en fin de matinée, alors que la chaleur envahissait déjà les rues de la cité portugaise. Pour José María López et Sébastien Loeb, la principale inconnue concernait le niveau de grip de la grille de départ, cette portion d’asphalte étant inutilisée par le tracé habituel du circuit.

À l’extinction des feux, Pechito prenait la meilleure impulsion devant Seb, et les deux Citroën C-Elysée WTCC viraient en tête devant le reste du peloton. Troisième sur la grille, Valente ratait son départ et tassait Yvan Muller qui tentait de s’infiltrer à l’intérieur. Ma Qing Hua en profitait pour déborder Van Lagen et Catsburg et revenir au niveau de Valente… qui venait ensuite percuter le Chinois ! Valente abandonnait un peu plus loin, et Ma Qing Hua se retrouvait en sixième position derrière López, Loeb, Michelisz, Tarquini et Monteiro. Yvan Muller suivait en septième position.

Au fil des treize tours, les écarts entre les pilotes de tête augmentaient inexorablement. Même si Ma Qing Hua revenait sur Tiago Monteiro en fin de course, les positions n’évoluaient pas jusqu’au drapeau à damiers. Remportant sa sixième victoire de la saison, José María López faisait le plein de points, tandis que Sébastien Loeb offrait un nouveau doublé à l’équipe Citroën Total.

Après une longue pause, les voitures retrouvaient la grille de départ en fin d’après-midi. Cette fois, Ma Qing Hua et Yvan Muller se partageaient la première ligne. Auteurs d’un envol impeccable, les deux équipiers s’emparaient de la tête tandis qu’un accrochage éliminait Van Lagen et Monteiro. La voiture de sécurité entrait en piste, afin que les commissaires puissent dégager les véhicules accidentés.

À la relance, Ma conservait la tête devant Muller, Catsburg, Tarquini, Michelisz, Loeb et López. Pendant que les deux Citroën de tête se détachaient, le groupe de chasse était animé en dépit de l’absence d’opportunité de dépassement sur ce circuit. Au dixième tour, Catsburg commettait une erreur qui permettait à Michelisz puis Loeb de revenir à son niveau. Mais les trois voitures se touchaient au freinage et Seb terminait sa course dans le mur de pneus ! La course se poursuivait donc sans le nonuple Champion du Monde des Rallyes, qui perdait ainsi de précieux points.

Deux boucles plus tard, Catsburg sortait violemment de la piste. Sa voiture étant immobilisée en pleine trajectoire, les officiels abrégeaient sagement la course en sortant le drapeau rouge. Cela n’altérait en rien la joie de Ma Qing Hua, qui remportait sa première victoire en FIA WTCC depuis Moscou 2014. Deuxième, Yvan Muller permettait à Citroën de marquer le maximum de points sur l’ensemble du week-end. Quant à José María López, il était comblé en marquant les points de la cinquième place !

ILS ONT DIT

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Nous terminons cette première longue partie de saison avec tous les voyants au vert : quatorze victoires en seize courses, nos quatre pilotes en tête du Championnat du Monde, et une belle avance pour Citroën au classement des constructeurs… Nous sommes tout particulièrement satisfaits de la performance de Ma Qing Hua, qui a concrétisé sa montée en puissance par une seconde victoire en FIA WTCC. Nos quatre pilotes ont donc gagné cette saison, et nous pourrons aborder la tournée asiatique en confiance. »

José María López : « Même si cela peut paraître facile de l’extérieur, aligner treize tours sur ce circuit représente un véritable challenge. Il y avait une véritable inconnue pour le départ, nous ne savions pas comment la voiture allait réagir sur ce morceau de circuit. Finalement, tout s’est bien passé et j’ai réussi à garder l’avantage sur Seb. J’avais un bon rythme et j’ai réussi à m’échapper assez rapidement. Ensuite, il fallait gérer la chaleur et préserver ma Citroën CElysée WTCC. Je sentais que la mécanique souffrait sur les bosses et les vibreurs. Il fallait rester concentré jusqu’au bout ! Je suis très heureux d’avoir gagné sur un circuit aussi exigeant. La course 2 a été chaotique, mais j’ai réussi à passer à travers les incidents pour remonter de la dixième à la cinquième position. Avec 55 points d’avance pour quatre meetings à disputer, je suis dans une situation idéale ! »

Ma Qing Hua : « Je veux tout spécialement remercier mon équipe d’ingénieurs et de mécaniciens. En misant sur la grille inversée lors des qualifications, l’objectif était clairement de gagner la course 2. Tout s’est bien enchaîné, avec un départ parfait et un très bon rythme en course. J’étais concentré pour ne pas laisser la possibilité à Yvan de revenir. Même si la course s’est terminée au drapeau rouge, ça a été un grand moment lorsque j’ai réalisé que j’avais gagné. Et c’était encore plus fort lorsque l’hymne national chinois a retenti sur le podium. Je suis fier pour mon pays et pour Citroën, et je pense que cette nouvelle victoire sera bénéfique pour le développement du sport automobile en Chine. »

En savoir plus

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES
1. José María López 322 pts
2. Yvan Muller 267 pts
3. Sébastien Loeb 230 pts
4. Ma Qing Hua 146 pts
5. Norbert Michelisz 141 pts
6. Gabriele Tarquini 138 pts
7. Tiago Monteiro 124 pts
11. Mehdi Bennani 40 pts

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS
1. Citroën 716 pts
2. Honda 487 pts
3. Lada 227 pts

Top